Le robot Artas , une révolution pour la calvitie

Depuis un certain moment, la greffe de cheveux a connu un succès considérable. L’opération est faite en ambulatoire et le taux de réussite arrive jusqu’à 90%. Très innovante, la robotique surpasse les humains ! Eh oui, les robots peuvent être autonomes et arrivent à réussir des opérations.

Une intervention efficace contre la calvitie

Traiter la calvitie Robot Artas

Les nouveaux robots Artas sont des engins capables d’effectuer une greffe capillaire robotisée en France. Avec cette nouvelle technique, les opérations deviennent plus rapides et moins désagréables. Ajouté à cela, le prix est accessible à tous. Ce point de vue est confirmé par un spécialiste en implant de cheveux à Paris. Nous allons entrer dans les détails pour en savoir davantage sur le robot artas. Avant tout, le patient doit faire recours à plusieurs tests de santé. Pour cela, il prend contact avec son spécialiste de greffe qui se chargera de son intervention. Le jour de l’opération est validé en fonction de la disponibilité des salles d’opération. Il n’y a pas de régime spécial à adopter avant le jour J, d’ailleurs rester à jeun n’est pas sain. Vous pouvez alors prendre votre petit-déjeuner habituel. Ce qui est recommandé c’est que vous devez laver les cheveux avec de la Bétadine scrub et n’appliquez aucun produit capillaire (cire, gel ou spray). C’est le chirurgien qui ordonne le lancement de l’intervention une fois que le patient est à son aise et anesthésié. Une première étape consiste à extraire tous les follicules nécessaires aux réimplantations. Et dans une deuxième partie, le robot compte le nombre de cheveux qu’elle doit fournir. Cette étape est nécessaire afin de connaître le volume de cheveux à gérer pour résoudre la calvitie efficacement. Après, le patient reprend ses esprits le jour même de l’opération et il est tout de suite apte à rentrer chez lui. Il ne faut quand même pas oublier que les zones incisées ont besoin de quelques mois pour la cicatrisation. Cependant, un examen régulier est programmé pour voir de près l’évolution des cheveux récemment implantés.

Robot Artas et la calvitie de Nikola Lozina

À l’âge de 23 ans, Nikola Lozina est victime de la calvitie. Complexé par sa situation, il a pris une décision radicale en optant pour une greffe capillaire dans une clinique à Paris. Sans tabou, il n’a pas hésité à expliquer son choix sur les réseaux sociaux, particulièrement sur Instagram. Pour lui, finir chauve est inconcevable et il a fait ce grand pas ! Rendez-vous après 9 mois dit-il pour le résultat de cette nouvelle technique se reposant sur la greffe des cheveux. C’est le robot Artas. À la clinique, il remercie toute l’équipe de l’avoir bien reçu et en plus, il a gagné 1 500 cheveux ! Ce partage a tant stimulé les internautes que beaucoup d’avis apparaissent sur le web concernant le sujet. Aujourd’hui, la robotique et la chirurgie partagent le chemin pour garantir une innovation dans la médecine. Il s’agit surtout d’une chirurgie qui est assistée par ordinateur afin d’obtenir une précision ultime lors des interventions. Et le robot Artas constitue une véritable révolution dans le domaine de l’implant capillaire. Cet engin s’occupe de tous les stades de calvitie androgénique que ce soit chez les femmes ou chez les hommes. Rapide, il arrive à effectuer un prélèvement de 900 greffons en une heure seulement. Comparé au prélèvement par méthode FUE manuelle, le robot peut faire deux fois plus. Concernant la fonctionnalité, une imagerie s’affiche et toutes les démarches sont contrôlées par un logiciel intelligent. Une cartographie lance des images grâce au bras du robot. Un calcul précis est fait par Artas pour l’angle et l’orientation de la chevelure. Efficace et proche de la perfection, le robot est idéal pour faire face à la calvitie. Certes, l’intervention laisse quelques traces de cicatrices, mais ce ne sont que de minuscules lésions qui disparaissent sous deux jours.