Rénover un appartement à Paris : comment prévoir son budget ?

Vous avez envie de rénover un appartement ancien et de le mettre à votre goût ? Mais avant de vous lancer, vous vous posez des questions sur le bien à rénover mais aussi sur le budget à allouer à vos travaux de rénovation. Comment prévoir votre budget pour la rénovation d’un appartement à Paris ?

Combien coute la renovation d'un appartement à Paris

Les questions qu’il faut se poser

Avant toute chose, il convient de se poser les bonnes questions.
Quelle est la surface de votre bien ? Devez-vous tout rénover ?

Il faut aussi être objectif sur l’état de votre bien.
Pensez-vous qu’un simple coup de peinture sera suffisant ou faut-il envisager des travaux plus lourds ?

Il faut aussi réfléchir à la disposition et à la distribution des pièces de votre appartement.
Comptez-vous garder cette disposition ou souhaitez-vous tout modifier ? Est-ce possible ?
La rénovation ou la création d’une pièce dite plus technique comme une salle d’eau ou une cuisine est-elle prévue ?

Il est essentiel de se poser toutes ces questions avant d’entamer les travaux. Si vous ne savez pas répondre ou si vous hésitez, pourquoi ne pas faire appel à un architecte d’intérieur à Paris ? Ce professionnel sera à même de vous conseiller selon le type de bien mais aussi selon votre budget !

Enfin, n’oubliez pas qu’il existe sur le web des ressources innombrables pour s’inspirer mais aussi comparer les prix. En cherchant sur un blog déco maison ou sur des comparateurs, vous obtiendrez plus d’éléments de choix.

La rénovation

La rénovation d’un bien immobilier se fait sur trois niveaux :

  • simple : il s’agit principalement d’apporter un rafraîchissement à la décoration. Cela passe par le changement des revêtements de sol, l’arrachage des tapisseries. Cela comprend aussi les peintures et l’ajout de quelques nouveaux meubles ou objets de décoration plus contemporains qui apportent un coup de jeune à un intérieur un peu désuet.
  • Moyen : cela implique des travaux un peu plus conséquents, par exemple le remplacement de la cuisine (meubles, crédence, peinture, sol) ou des éléments d’une salle de bain et les retouches qui deviennent alors nécessaires.
  • Lourd : il est question de rénovation lourde lorsqu’il s’agit de cloisonner ou décloisonner l’espace, la création d’un escalier, l’ouverture de murs porteurs… Mais cela se joue également sur les implantations de pièce d’eau et le raccord en plomberie ou en électricité d’une salle de bain ou d’une cuisine. Si vous souhaitez changer la fonction d’une pièce (transformer une cuisine en suite parentale et vice-versa par exemple), il va falloir en passer par une rénovation assez conséquente.

Pour réussir à monter son budget, il faut aussi prendre en compte les différents types de matériaux que vous voulez utiliser mais aussi les entrepreneurs et artisans qui vont se succéder sur le chantier de votre projet.

Rester dans la transparence

Pour rester dans votre budget, le plus important est déjà de connaître la somme que vous possédez. Il faut aussi fixer dans votre esprit la somme que vous êtes prêt à investir dans votre projet. Il n’est pas rare de voir des gens craindre que les travaux ne prennent des proportions énormes s’ils dévoilent un budget trop confortable. Mais cela s’explique aussi par un manque de connaissance des prix du marché. Si vous avez choisi d’engager un architecte d’intérieur, en général, lors de votre première rencontre, celui-ci vous guide et vous renseigne sur les prix actuels, ce qui vous permet de mieux établir votre budget et de pouvoir en discuter avec lui lors de vos futurs échanges.

Il est évident que la qualité et la quantité des travaux envisageables dépend de la somme que vous avez fixé au préalable. Notez qu’avec un même budget, il est possible de faire plus de travaux à moindre coût avec une qualité moindre ou de faire moins de travaux mais avec une qualité supérieure. Il vous faut donc déterminer le niveau d’attente que vous avez et vos priorités en tant que client. Voulez-vous tout rénover dans votre appartement, peu importe le coût ou bien procéder par étape, sur du plus long terme ?

S’il n’est pas évident de définir un prix au m², sachez qu’il peut varier en fonction de l’emplacement du chantier, de votre cahier des charges, de votre budget mais aussi des entreprises auxquelles vous comptez faire appel. Il vous faut donc vous renseigner au préalable avant d’établir votre budget définitif.