La tendance low-cost

Le low-cost est une tendance actuelle qui séduit de plus en plus d’usagers. Cette façon de consommer s’étend à présent a presque tous les domaines marchands : voyages, téléphone, sport, la santé… petit tour d’horizon des principaux secteurs où la tendance est la plus importante.

Voyager à bas coût

Le transport aérien fut le domaine qui a été révolutionné par l’arrivée des compagnies à bas prix. Et c’est un fait : voyager avec une compagnie aérienne low-cost permet de faire de belles économies sur le prix d’un billet d’avion. Il est ainsi possible de partir à l’autre bout du monde en économisant beaucoup sur le transport. Avec une compagnie low-cost, vous bénéficiez de tarifs bas, intéressants et ce, toute l’année !

Et même si vous réservez votre vol à la dernière minute, cela vous coûte souvent moins cher qu’avec une compagnie classique. Alors même si le service est un peu moins fourni avec une compagnie low-cost qu’avec une compagnie aérienne traditionnelle, on fonce !

Compagnie aérienne low cost

Téléphoner low-cost

Les opérateurs de téléphonie mobile l’ont bien compris : la tendance low-cost est là pour rester.

C’est pour cela que certains grands noms de la téléphonie comme Orange ou SFR ont créé leurs propres opérateurs low-cost : Sosh pour l’un, RED pour l’autre. Cela permet aux usagers de payer moins cher mais pour la même qualité de service et de réseau. Il est possible de s’en sortir pour 10 euros en souscrivant un forfait comprenant SMS/MMS et appels illimités et plusieurs gigas d’Internet.

Pourquoi payer plus cher pour le même service ? Téléphonez low-cost !

Faire du sport low-cost

Ces dernières années, on a vu s’ouvrir plusieurs salles de sport dites low-cost. Ce sont finalement des salles de sport tout ce qu’il y a de plus classique, sauf qu’elles proposent des abonnements à des prix compris, au maximum, entre 10 et 30 euros ! Le client, pour ce tarif, a accès à toutes les machines et même à certains cours collectifs. Le seul bémol, c’est que les cours se font devant une vidéo et pas avec un vrai coach en chair et en os (pour la plupart).

Salle de fitness low cost

Aujourd’hui, le nombre de salles de sport low-cost ne cesse de se multiplier et de nouvelles franchises voient le jour régulièrement (les franchises low-cost représentent 30% du marché de la salle de sport).

Et même dormir low-cost !

La tendance low-cost s’est réellement étendu à la plupart des domaines, comme les hôtels.

Les hôtels low-cost appartiennent en général à des chaînes d’hôtels, qui ont, dès leur conception, voulu réduire les coûts afin de proposer aux consommateurs des prix très bras tout au long de l’année.

Cependant, cela n’enlève rien à la qualité du service et des chambres. Petit-déjeuner, chambres simple, double, salles de bain : tout est impeccable et digne d’un hôtel « traditionnel ».

Ces franchises hôtelières ont fleuri un peu partout sur le territoire et n’ont pas à rougir de la concurrence…

Cependant, il existe une autre façon de passer une nuit dans un établissement d’hébergement sans payer des fortunes : dormir chez l’habitant. Des sites comme Airbnb ont su tirer leur épingle du jeu pour proposer aux consommateurs des tarifs préférentiels toute l’année. Ce principe est simple : vous louez une chambre chez l’habitant dans la ville ou le pays de votre choix. C’est cet habitant qui détermine le prix de la chambre et les services qu’il est prêt à remplir (petit-déjeuner, autres repas, linge de maison…). Cette pratique connaît un immense succès aujourd’hui et parvient même à piquer des clients aux grands hôtels.

Le low-cost a encore de beaux jours devant lui, que cela soit sous la forme classique des prestations « à bas coûts » ou via des plateformes collaboratives permettant de baisser les prix.